© 2018 Johanne Ratté. Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icon
EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE


PORTRAITS

Mme Hélène Dubuc, 2013

Arnaud Desjardins, 2011

Hubert Reeves,2011

Éliane Élajuboro, Rwanda, 2001

Famille Sylvain Poirier, Montréal, 2000

André Desjardins, Saint-Hyacinthe, 1994

Mme Charles Sirois et sa fille Marie-Hélène, Montréal, 1993

Famille du Dr Hagstrom, Chicago, 1988

Mme Fraid, des confections Fraid, Montréal, 1976

 

PROJETS CORPORATIFS

Ville de Chambly, murale, Chambly, 2002, 2003

Domaine Pinnacle, tableaux pour images publicitaires, 

Frelighsburg, 2009 et 2005

Cidrerie Fleurs de pommiers, Dunham, 1995

M. Charles Sirois, de Téléglobe Canada, Montréal,

Corporation Financière Intermédia, Montréal, 1990-1991

Centrale syndicale F.T.Q, Montréal, 1988

Société D.C.A. Dunham, vignobles, Dunham, 1985

 

TROMPES L'ŒIL

Boulangerie artisanale, le Fromentier, Montréal, 2000-2001

Boulangerie artisanale La Rumeur affamée, fresque, Sutton, 2001

Cascades Paper Board, fresques en trompes l’œil, Montréal, 1996

 

CONCEPTION DE VITRAUX

Hard Rock Café, Montréal, en collaboration avec le Studio du verre de Montréal, 1988

Cour du Roi en collaboration avec le Studio du verre de Montréal, 1987

Musée socio-culturel d'Algérie, en collaboration avec le Studio du verre de Montréal, pour la Cie Lavallin, 1984

 

ILLUSTRATIONS

Documentaire Atlit Yan, Production Alpha Zoulou film, Montréal, 2012

Éditions Guérin, légendes amérindiennes, Montréal, 1982

COLLECTIONS PRIVÉES

Musée Bruck de Cowansville, 2009

Member of Museum of Modern Art (MOMA) of New-York, 2008

Ultramar, Montréal, 2008

Firme d’avocats, Jolicœur Lacasse, Montréal, 2005

Mme Mary Garvin, Chicago, 1989-1992

EXPOSITIONS

Lumières, exposition collective de cinq artistes, Musée Bruck de Cowansville, novembre et décembre 2018

Figure Works, finaliste 2018, galerie Wallack, Ottawa au Centre des Arts de Sainte Brigid, novembre 2018

Exposition solo «Entre personnages et paysages» Centre d'art de Frelighsburg , octobre 2018

Exposition «Connivence» galerie Art Plus de Sutton, 2017

Exposition collective «Bestiaire» , Centre d'art de Frelighsburg, 2016

Exposition collective sur le thème du dessin, Centre d'art de Frelighsburg, 2015

Exposition collective sous le thème des romans de Louise Penny,Centre d'art de Frelighsburg, 2014

Entre ciel et rivière, Centre d'Art de Frelighsburg, 2013

Collectif Lelabohem de Frelighsburg, 2012
Centre  d'art de Frelighsburg, expo solo : Le Dessein dessiné, 2012

Salon du dessin réaliste classique, Galerie 2456, Montréal, 2011-2012

Projet Écosphère, Brome, 2011

Galerie Rouge, Cowansville, expo collective sur le thème « Jaune», 2011

Galerie Rouge, Cowansville, expo solo, TRANSIT, 2010

Galerie Rouge, Cowansville, expo collectivre sur le thème «Bleu», 2010

Mount Stephen Club, Montréal, 2009

Centre d’art de Frelighsburg, expo solo, Frelighsburg, 2009

Centre d’art de Frelighsburg, expo solo, Frelighsburg, 2005

Dimension plus, Montréal, 2004-2011

State of the art Gallery, Toronto, 2004-2009

Westmount Gallery, Etobicoke, 2004-2009

River Coyote Gallery, Port Credit, 2004-2009

P.O.S.H Gallery, Bracebridge,2004-2009

Centre d'art de Frelighsburg, 2003

Centre d'art de Frelighsburg, 1999

Galerie Œuvres vives, Montréal, 1995-1996

Un coin village, Varennes, 1992

La Fou-Art, Montréal, 1992

Galerie du Complexe «G», Québec, 1991-1992

Arts Traders International Gallery, Chicago, 1989-1990

Ville de Chicoutimi, en collaboration

avec Jacques Tremblay sculpteur, 1987-1988

Centre Socio-culturel de Cowansville, 1986

Musée de Roberval,  Lac St-Jean, 1985

Old English Sheepdog Club of America, Chicago, 1983-1984

Galerie d'Art-Edimage, Montréal, 1982

Atelier Continu, Montréal, 1981

Îles de la Madeleine, Havre-Aubert, 1979

Banque Royale, Complexe Desjardins, Montréal, 1976

COURS ET ATELIERS

Ateliers de portrait, Université Bishop, 2013

Offre ateliers de dessin et technique de la peinture selon les maîtres anciens, Montréal (École privée au nom de Atelier Jacques Lajeunesse), 1979 à 1998

Offre ateliers de dessin et technique de la peinture selon les maîtres anciens, Frelighsburg, 1998-2019

 

FORMATION

École Supérieure Nationale des Beaux-Arts, Paris, 1973-1974

Rijkmuseum Amsterdam, 1974

École du Musée des Beaux-Arts de Montréal, 1974-1975

Studio Salette, Montréal, 1969, 1971

 

MÉDIAS

« Achever l’inachevable », film sur Esher, consultant et dessinateur pour le film. Réalisateur, Jean Bergeron, 2007

« L’œil trompé », La Presse, 2003

Journal de Chambly, « Inauguration de la murale », 2003

« Vue sur le lac », Idées de ma maison, 1998

« L'art de l'illusion », La Presse, 1995

« Peindre à la manière des anciens », La Presse, 1993

« Voir en couleur », émission sur la couleur, TQS, 1995

 

ORGANISATION ET LOGISTIQUE

Membre du comité d’Exposition de Centre d’Art

de Frelighsburg, 2013-2019

Festiv'Art de Frelighsburg, festival de peinture regroupant

plus de 135 exposants, 1996-2006

Scola Arte, projet de vacances d’art dans Brome Missisquoi

en collaboration avec le CLD, 2005-2006

TAC de Frelighsburg, association municipale pour la promotion du Tourisme, Art et Commerce, 1996-2006

Biographie

DÉMARCHE ARTISTIQUE

Jacques Lajeunesse saisit, dans ses représentations, l’intensité du regard qui se porte vers un horizon chargé de souvenirs et de projection. Il devient, pour un instant, le témoin du rapport d’un espace-temps entremêlant deux cultures.

Les lieux où sont campés les personnages sont le plus souvent de l’ordre du souvenir. Seuls les éléments entourant sa bulle sociale sont détaillés.

S’inscrivant dans le mouvement de la « Figuration narrative », le peintre démontre une habileté singulière à souligner des moments où l’on part pour mieux s’arrêter. Loin de chez soi, on prend le temps de vivre un instantané qu’on ne pourra vivre dans un quotidien.

Jacques Lajeunesse a choisi de pousser jusqu’au bout le réalisme de sa démarche. Dans les années 70, il poursuit sa formation de peinture en techniques des maîtres anciens, aux Beaux-Arts de Paris, qui lui ont donné les outils pour explorer les ombres et les lumières, telles que les peintres flamands les rendaient au 16e siècle. S’inspirant des univers flous et patinés que peignaient certains portraitistes, il travaille sa mise en scène à coups de traits sensibles, laissant la plombagine effleurer la toile dans un geste sûr et précis. Ses compositions s’inscrivent dans les proportions des canevas; la règle d’or n’y est pas étrangère, elle définit un champ équilibré et lumineux derrière les personnages.

La sensibilité des textures rendues tantôt par un trait de lumière, tantôt par une succession de glacis, révèle les profondeurs.

Ce qui fascine dans son travail est de réaliser et comprendre les étapes du métier de peintre. L’appropriement de l’espace par la mise en place des lignes de constructions, souvent occultées par la peinture. Le positionnement des ombres et des lumières suggérées par l’imprimatura qui dévoilent graduellement les formes d’un corps appuyé et figé dans l’attente. La lumière s’expose doucement dans les fins empâtements de la tempera qui frôlent la carnation transparente du modèle. De fines couches de glacis teintent les contours de la silhouette, révélant la fébrilité du passage. Le modèle surgit peut à peu de ses lignes, evanescent et fébrile, il s’esquisse et se révèle dans un présent qui prend déjà la dimension d’un souvenir.

 

Johanne Ratté M.A. Études des Arts

Autoportrait Jacques Lajeunesse